florence issac
écrivaine



La danse d'Albion

« J'aime le polar, c'est comme une bouée de sauvetage pour explorer l'humain », disait Claude Chabrol. Et La danse d'Albion traduit parfaitement cette idée. Ecrit par Florence Issac, ce roman met un coup de projecteur au milieu du théâtre parisien et s'insinue derrière le rideau où la part sombre des acteurs se manifeste sous la couche de maquillage.

A travers les errements nocturnes d'Alice, le lecteur fait la rencontre de son compagnon, Fabrice, et de Vincent, tous les deux rencontrés sur les bancs des cours Florent. A la sortie d'une représentation, la jeune femme découvre la moto accidentée de son amant, Vincent, couchée sur le trottoir. Ce dernier a disparu et a laissé une jeune femme à terre, grièvement blessée. Pourquoi a-t-il abandonné la passagère sans lui porter secours ? Qui est cette jeune femme dont Alice n'a jamais entendu parler ?

La danse d'Albion bascule subitement dans le registre du polar, tirant son lecteur dans une enquête policière captivante. Du portrait intimiste d'Alice, en quête d'identité, le récit glisse vers une traque assez inattendue. Les destins se croisent et de nouvelles intimités se tissent à mesure que le mystère se dissipe. Entre poésie et roman policier, Florence Issac signe de sa belle plume un roman sensible.

Laure Beaudonnet, journaliste




Un extrait :

« Le rêve est ce théâtre où le rêveur est à la fois la scène, l'acteur, le souffleur, le régisseur, l'auteur et le critique. », écrit Carl Gustav Jung. Alice s'était forgée ainsi au fil des ans une carapace prête à tous les combats. La vraie scène de théâtre avait été la suite logique pour continuer le rêve, pour construire sa vie. À cet instant, seule dans l'appartement de Stéphane, l'existence de cette missive faisait prendre tout son sens à ses tribulations passées. Ce grand sentiment de vide, cette vacuité si pesante de son âme, cette quête éperdue, tout cela se révélait être l'appel de son sang, l'appel de sa chair ; le père et le frère qu'elle réclamait de tous les pores de sa peau. Alice leva les mains à son visage puis les porta à ses yeux. Les larmes coulèrent longues et généreuses. Elle les laissa s'écouler silencieusement dans un abandon total. Et son corps soulagé par un flot libérateur reprit un rythme normal.




Florence Issac
La danse d'Albion
Roman
Collection Pioche
L'Echappée belle édition
132 pages
14 euros
ISBN 978-2-919483-80-8
ISNN 2118-0458

A découvrir sur le site de l'éditeur :
http://www.lechappeebelleedition.com




autres ouvrages